La Black Week commence! ACHETER

Le Classique : un match au sommet, une ambiance démesurée, bienvenue à Marseille

30.10.2018

Écrit par Arthur Manutahi

C'est un match pas comme les autres, un moment unique que toute une ville attend. PUMA nous a invités à Marseille pour vivre cette expérience hors du commun, la voici.

L'avant-match, un rendez-vous incontournable des supporters marseillais.

Le rendez-vous est simple : se retrouver devant le stade Vélodrome. Il est 17h30, nous arrivons sur place, nous sommes à 3h30 du coup d'envoi et l'ambiance est déjà électrique.

Au premier abord, c'est impressionnant. On entend des pétards exploser, des fumigènes sont allumés et des mouvements de foules sont vite crées, l'ambiance monte et les Marseillais veulent montrer qu'ils ne vont rien lâcher. Personne ne semble inquiet par tous ces bruits, c'est comme si cela était quelque chose de normal, quelque chose qui se produit chaque weekend. Des amis, des familles, des couples, c'est toute une ville qui se retrouve et se rassemble au même endroit pour être derrière son équipe, l'équipe de son cœur : l'Olympique de Marseille.

Après quelques mètres parcourus, nous faisons la rencontre de Seb, entouré de ses amis, de son neveu et de son frère. Le contact est facile, l'esprit du sud se fait ressentir et très vite nous engageons la conversation. Seb est un supporter de l'OM depuis qu'il est tout petit et quand on lui demande ce que représente le football à Marseille, il nous répond avec ce si bel accent du sud : "le football à Marseille, c'est de naissance, c'est dans le sang, nous naissons avec. Que Marseille gagne ou perde, nous serons toujours derrière eux, pour nos couleurs, pour notre maillot, pour notre étoile". Vous l'aurez compris, à Marseille, le football n'est pas qu'un sport, c'est une religion. Personne ici ne supporte une autre équipe, Marseille à la vie à la mort.

Ce match représente bien plus qu'un Clasico pour les supporters marseillais, c'est LE match tant attendu. Celui qu'il ne faut pas rater, celui où il faut tout donner, sur et en dehors du terrain, l'objectif est simple : battre l'ogre parisien à la maison. Lorsque nous demandons à Seb de nous décrire ce que représente cette journée, ce moment fort et si spécial, sa réponse démontre toute la ferveur populaire qui émane derrière cette équipe de Marseille : "en tant que supporter ce que l'on veut c'est que les joueurs mouillent le maillot, que l'on montre ce que l'on a dans le cœur et que nous serons toujours là, jusqu'au bout". Ces mots forts qui viennent directement du cœur, tous les supporters de l'OM les partagent. Cette équipe représente plus qu'une ville, elle représente tout un peuple.

La suite ci-dessous

Le moment tant attendu de cette journée : le match

Ça y est, nous y sommes, nous pénétrons dans l'Orange Vélodrome, cette si belle arène où le blanc et le bleu règnent en maître. Les tribunes se remplissent petit à petit et les virages Nord et Sud commencent à chanter à tour de rôle. Rapidement, le ton monte, on sent que ce match n'est pas comme les autres. Les joueurs de l'OM rentrent sur le terrain pour s'échauffer, le stade est debout pour ovationner son équipe, pour la pousser, la motiver. C'est au tour des Parisiens de rentrer, les sifflets grondent, ils ne sont clairement pas les bienvenus à Marseille.

21:00, le ballon positionné au centre du terrain, le moment tant attendu est là, le match est lancé. Un tifo géant est déployé par les deux virages Nord et Sud, des fumigènes sont allumés pendant que les gens agitent leurs drapeaux blancs et bleus. Nous sommes stupéfaits et surpris par tout ce bruit et tout ce peuple présent pour soutenir son équipe, l'ambiance est à son comble et ce match s'annonce bouillant. Les deux équipes se rendent coup pour coup. Les sifflets continuent de gronder, les chants sont entonnés et c'est tout le stade qui s'y met, frissons garantis. Les Parisiens ne sont pas les bienvenus et Neymar l'est encore moins et il le sait. La preuve lorsqu'il se rend aux coins du terrain pour tirer les corners, l'ambiance est virevoltante, ici c'est Marseille et rien d'autre. Les deux équipes font leur match et le tout dans une ambiance très fair-play sur le terrain. Le jeu se poursuit et la mi-temps est sifflée, le score est de 0-0 et tout le monde espère l'ouverture du score marseillaise lors de la seconde période. Les supporters se détendent et l'ambiance redescend un peu, cela sera que de courte durée.

Le match reprend et il suffit que de quelques secondes pour que les supporters des deux virages reprennent leurs chants à tour de rôle. L'ambiance est saisissante, tout le monde chante, petits et grands, nous avons rarement vu cela dans un stade de football. De la 1ère minute à la 90ème, le stade gronde et pousse son équipe à tout donner, à se battre pour cette ville, pour ce maillot, pour ce club. Malheureusement, à peine rentré en jeu, Kylian Mbappé ouvre le score et débloque le match. Cela n'empêche pas les supporters de continuer à chanter, à s'exclamer, leur équipe peut revenir au score et ils le savent. Les deux équipes ne lâchent rien, elles connaissent l'importance de ce match. Après plusieurs minutes effrénées et un Marseille poussif tentant le tout pour le tout, c'est sur une contre attaque menée par Neymar que Julian Draxler scelle l'issue du match en marquant le deuxième et dernier but pour le PSG. Le match se termine, l'OM ne remporte pas cette rencontre mais a encore gagné le cœur de ses supporters pour s'être battu jusqu'au bout et pour avoir tout donné. Comme le diront certains supporters, "la semaine va être longue car lorsque l'on perd, cela prend du temps avant de s'en remettre", cette phrase démontre que cette ville de Marseille est ô combien attachée à son équipe et prouve qu'elle sera toujours là, dans la victoire comme dans la défaite : car à Marseille, le football, c'est la vie de tout un peuple.